Bielle : le vieil oublié

Nous l’avons déjà évoqué de nombreuses fois, Bielle est l’une des plus illustres maisons des Antilles Françaises. Celle-ci a su se faire une place au soleil avec des choix osés, tel le brut de fût (citons le 2003) ou la série des singles cask 2001 avec LMDW.

Concernant ce vieil oublié, malheureusement, les informations manquent cruellement sur ce rhum dont on sait juste qu’il est cher (plus de 400€) et que l’édition est très limitée. Les sites de vente en ligne annoncent un millésime 2001 et dans le même temps 20 ans de vieillissement (ce qui semble compliqué à justifier avant au moins 12 mois). Saluons donc, avec beaucoup de respect, le talent de Bielle : ils ont réussi à créer un objet de collection sans avoir à trop en dire.

Voyons tout de même ce que nous réserve ce très vieux rhum de Marie-Galante :

Les caractéristiques

Degré : 48%

Intégration de l’alcool : Excellente

Edition limitée : 348 bouteilles

Le mot clé : Fruit rouge

Préférence Rhum

La dégustation :

A l’ouverture, le nez confirme que ce rhum porte parfaitement son nom. Le nez est assez fermé, on ressent les années de repos, l’humidité (sous-bois) voire l’obscurité dans lesquelles ce rhum a gentiment évolué au fil du temps. Après une vingtaine de minutes, le nez s’ouvre de manière assez violente et surprenante sur des notes d’agrumes et d’exotisme, avant de s’assagir au bout d’une heure sur la noix et l’écorce d’oranges confites.

La bouche est souple et suave. L’alcool est parfaitement intégré, et roule sur votre palais tout en délicatesse. L’attaque est légèrement boisée mais très rapidement un magnifique fruit rouge (cassis), sucré et acidulé l’emporte, avec force et constance.

La finale reste dans les mêmes tons, longue et sucrée. Le fruit rouge ne vous lâche pas d’une semelle. Une légère astringence se présente, mais ce vieil oublié fait preuve d’une grande sagesse et d’un certain conservatisme dans ses arômes.

Conclusion :

Une très belle expérience, un rhum réconfortant, chaud et suave, qui vous marquera par la présence de ce fruit rouge, à la fois surprenant et prépondérant. On regrettera légèrement cette linéarité sur la longue finale, pas d’exubérance ici, simplement la douceur et le poids des années, tel un aïeul vous racontant avec un léger sourire une anecdote de son enfance.

Notre note, qui n’engage que nous : 16,5/20

Très beau rhum

Note : cette bouteille est présente dans notre article sur les dégustations Préférence Rhum !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *