Karukera, l’Expression 2008, 48,4%


Karukera, un peu de contexte

Il y a des distilleries qui sortent des cuvées et millésimes à profusion et il y en a d’autres qui sont plus discrètes mais dont les sorties suscitent toujours la curiosité du connaisseur. Karukera est de cette seconde catégorie car la gamme de la jeune rhumerie Guadeloupéenne est restreinte, articulée autour de deux produits phares : L’intense, son blanc de dégustation, et L’expression le vieux millésimé, qui nous intéresse ici.

Karukera est située sur le domaine du Marquisat de Sainte-Marie, à proximité de la distillerie Longueteau, les deux marques partageant d’ailleurs la même boutique où leurs gammes sont proposées. La proximité des deux marques, qui fait l’objet de tant de spéculation, est réelle et s’articule assez simplement : Le distillat vient de chez Longueteau, mais tout l’affinage et le vieillissement est l’œuvre des équipes Karukera.

Karukera n’a pas une gamme immense, mais, malgré cela, il existe pas moins de cinq versions différentes du 2008 : pour le batch 1, il y a deux versions, une Guadeloupe et une LMDW, deux Single Casks pour les 70 ans de Velier et un 2ème batch plus récent, mis en bouteille en 2018.

« Les deux premiers 2008, et le 2ème batch, sont du même type : il s’agit d’une maturation longue en bois neuf, suivi d’une rotation dans des vieux fûts pendant plus de 6 ans pour assouplir l’astringence due à la maturation prolongée dans les fûts neufs toastés. Les futs font 350L et sont en chêne pédonculé à gros grains avec une chauffe moyenne à forte. Nous avons décidé de poursuivre cette méthode et de donner au produit de ce type la dénomination “L’Expression” assortie de son millésime.

Les deux Single Casks de Velier sont issus d’un vieillissement classique en fût de brandy (Cognac) qui étaient en chêne français du Limousin. »

Grégoire Hayot

Le rhum est distillé à partir de la fameuse canne bleue, bien connue des amateurs de rhum blanc qui donne un jus doux et fruité.

Nous vous proposons ici la dégustation du Karukera 2018 LMDW 48.4% en espérant vous proposer plus tard une dégustation comparée des différentes versions.

Sur le papier, on a affaire à une belle promesse. Qu’en est-il dans le verre ?

La dégustation

Couleur : La robe est ambrée, assez sombre. Les gouttes sont imposantes.

Nez : Une fois que le léger nuage alcoolique s’est dissipé (environ 30mn après l’ouverture), c’est un nez très fin, avec une douceur presque florale qui annonce une jolie dégustation. Viennent ensuite la canne et une pointe de miel. Le dernier nez se conclut agréablement sur la vanille et l’ananas.

Bouche : C’est très ample et huileux. Et c’est au moment où on ne l’attendait plus qu’arrive le boisé. Des fruits tropicaux viennent juste après, brièvement, alors que l’alcool est superbement intégré. Dès que le verre est entamé, le nez se fixe sur le bois et les épices, on retrouve le nez de l’agricole, mais un agricole de haut niveau. Un côté bois brulé très agréable arrive en fin de bouche.

Finale : un bonbon, avec d’abord deux arômes dominants : vanille-bois. La longueur est très bonne avec ensuite le réglisse qui nous accompagne de longues minutes.

Pour conclure :

Karukera, (l’île aux belles eaux, le nom originel donné à la Guadeloupe par le peuple Caraïbe) nous propose ici l’expression de ce que le terroir des petites Antilles peut nous proposer de meilleur, une vraie ode au rhum agricole, qui vient titiller les cadors de la catégorie. Un rhum qui nous semble parfait pour faire découvrir le monde du rhum agricole à vos amis, mais qui fera passer un bon moment aux connaisseurs. Il est à la fois accessible et complexe, il propose plusieurs niveaux de dégustation, signature des rhums tout simplement bien faits. On retrouve les marqueurs du pur jus de canne, boisé et épicé, mais les arômes sont accessibles et l’intégration parfaite de l’alcool en facilite la dégustation.

Nous sommes sur un très beau rhum, qui mérite sa note : 16

2 réponses sur “Karukera, l’Expression 2008, 48,4%”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *