Un VSOP (Very Superior Old Pale) est un rhum d’au moins 4 ans, qui se place donc entre le VO et le XO. Il représente bien souvent la première bouteille qualitative d’une gamme classique, tout du moins en Martinique. Cette dégustation comparative ne proposera d’ailleurs que des rhums martiniquais, car nous ne voulions garder que des rhums vraiment proches dans leurs conceptions. Ce sont tous des rhums AOC Martinique.
Les VSOP sont une formidable porte d’entrée dans le monde des rhums agricoles ; un sujet déjà effleuré dans notre Guide du débutant. Ils sont très facilement trouvables, assez accessibles financièrement (de 30 à 50€) et au plan gustatif. 
Pour ce guide d’achat, nous avons fait les choses en grand puisque ce ne sont pas moins de 10 personnes différentes qui ont goûté les rhums (pas tous) totalement à l’aveugle, avec des dégustations faites dans les règles de l’art. Nous en profitons pour les remercier chaleureusement.

Alors, quel est le meilleur VSOP entre Clément, Depaz, Dillon, Habitation La Salle, HSE, JM, La Mauny, Saint-James et Trois Rivières ?

Le podium

Les deux meilleurs VSOP, et ceci était vrai pour presque tous les testeurs, sont le Depaz et le HSE !
Ceci n’est qu’une demie surprise, tant ils sont souvent cités parmi les meilleurs de la catégorie. Le Depaz, et c’est à noter tout de même, est un rhum de sept ans, donc plus vieux que les autres VSOP. C’est légal puisqu’il respecte l’âge minimum indiqué sur l’étiquette. Son nez est frais, un peu mentholé, fruité, et la bouche est complexe, finement boisée et la finale assez longue. Quant au VSOP du Gros Morne, il propose une belle gourmandise au nez (coco et fruits), un peu de boisé et une bouche vive mais très plaisante (torréfaction, tabac).
On trouve juste derrière ces deux rhums le VSOP de JM. Il s’agit d’un bon rhum, bien fait, qui s’en sortirait très bien en dégustation non comparée. On est sur un profil bourbon, avec de la vanille, un petit boisé-torréfié, avec la touche épicée de la maison. 
Nous avons ici un très beau podium, avec les références de la catégorie. Ces trois rhums ont en commun un nez fin et gourmand et une bouche légèrement plus vive. A noter qu’au niveau des pourcentages d’alcool, le Depaz et le HSE sont à 45% et le JM à 43%, soit plus que les suivants.

Le peloton

Nous retrouvons ici les sept autres VSOP de notre classement. A noter qu’aucun de ces rhums n’a foncièrement déçu à la dégustation. Ils étaient juste moins réussis que les trois premiers de ce classement.
En tête de ce peloton, le Cœur de rhum de la Favorite propose un joli boisé fondu et un bel équilibre en bouche, même si on a pu regretter la réduction un peu trop importante. On retrouve ensuite Dillon et La Mauny, deux rhums sympathiques, mais un peu trop simples d’accès, puis Trois Rivières, Saint-James (qui aura été l’un des buzzs de la fin d’année 2020 grâce à son prix défiant toute concurrence), Habitation La Salle et Clément. 
Au niveau des degrés, Dillon et Saint James sont à 43%, Habitation La Salle à 42%, là où La Favorite, La Mauny, Trois Rivières et Clément sont à 40%.

Les prix

Voici les prix de ces VSOP, que nous avons obtenus en faisant une moyenne des prix en ligne d’Excellence Rhum et Rhum Attitude :

  • Depaz 50€
  • HSE 50€
  • J.M 49€
  • La Favorite 49€
  • Trois Rivières 41€ (mention ici pour le magnifique packaging, l’ensemble est très classe)
  • La Mauny 39€
  • Clément 34€
  • Dillon 34€
  • Saint James 29€
  • La Salle : non dispo en métropole

Comme on peut le voir, il y a une nette corrélation entre le prix de vente et les résultats de nos dégustations.

Le cas particulier du VSOP Saint James

Ce VSOP Saint James a fait l’objet de débats, aussi nombreux qu’animés, sur le concept de “rapport qualité-prix”. Pour résumer, deux camps ont débattu : ceux qui mettaient en avant le superbe rapport qualité-prix de ce VSOP Saint-James et les autres qui avaient plus de mal à voir un spiritueux uniquement au travers du prisme du prix. Tout en respectant les positions de chacun, nous préférons, chez Préférence Rhum, boire moins, mais mieux. 
Bien sûr, chacun fait ce qu’il veut avec son porte-monnaie et son foie. Néanmoins, il est indéniable qu’il existe une différence de prix importante (70%) entre le Saint James et les VSOP les plus chers de notre panel, et que tout le monde n’a pas forcément les moyens de boire des rhums plus onéreux.

Conclusion

Quel plaisir que d’organiser cet exercice ! La dégustation à l’aveugle est vraiment un moment passionnant et nous vous invitons à le faire dès que possible chez vous. Cela permet réellement de se concentrer sur le plaisir et sur la dégustation, sans être gêné par les considérations de prix ou d’affection pour une marque ou un produit.
Que ressortir en deux mots de ces dégustations ?
L’AOC permet de garantir une qualité minimale que l’on retrouve bien ici. Le plaisir n’a pas été le même pour tous ces rhums mais tous étaient plus que corrects. Nous avons pu observer que deux rhums sortent du lot, eux qui ont d’ailleurs été plébiscités par les amateurs lorsque la question a été posée sur Instagram.
Finissons ce sujet en rappelant que les Depaz et HSE sont à 45% d’alcool, et plus chers, donc plutôt destinés aux amateurs un petit peu plus avertis.

A bientôt pour la suite de ces dégustations !

Leave a Reply