Les petits frères La Mauny

Direction Rivière Pilote, avec une dégustation comparative de deux versions relativement jeunes des rhums La Mauny, proposées par deux embouteilleurs indépendants : Chantal Comte et Excellence Rhum.
Les « jeunes vieux », des rhums entre trois et quatre ans, souvent embouteillés brut de fût, comme le Chai de Neisson, sont actuellement à la mode. Cette catégorie peut permettre de saisir l’essence d’une maison, car le jus de base est assez peu marqué par le fût mais peut déjà afficher une belle complexité. Une mode qui permet aussi de proposer de jolis bruts de fut tout en restant en dessous des 100€.

La maison La Mauny fait partie des distilleries que nous suivons avec beaucoup d’intérêt, car dans les chais, dirigés de main de maitre par Daniel Baudin, reposent actuellement quelques pépites. Parions qu’à l’avenir la maison saura nous régaler.

Place à la dégustation !

L’Arbre du Voyageur 3 ans – La Mauny par Chantal Comte

Les caractéristiques

Degré : 53,5%
Intégration de l’alcool : Très bonne
Particularité : Brut de fût
Nombre de bouteilles : 3000
Le mot clé : Maturité

Au nez, les notes de tabac prédominent assez nettement, et, si elles finissent par s’estomper, ces notes presque boisées sont assez surprenantes sur un rhum si jeune. Au fil du temps, le tabac laisse place à des notes d’épices douces (muscade) qui habillent une petite trame végétale et de jolis fruits exotiques. Un nez complet et complexe assez bluffant pour un 3 ans.
En bouche l’alcool reste mesuré, mais le jus fait preuve d’une belle intensité. La texture épaisse tapisse agréablement le palais. Le boisé est gourmand, on retrouve les épices (poivre, gingembre), des notes de noix. Le tabac se rappelle à nous. Une bouche sympathique mais néanmoins en dessous de ce que laissait présager le nez.
La finale est relativement courte mais plaisante sur le tabac, avec une belle amertume.

Un agréable rhum, avec un beau nez, mais qui déçoit légèrement ensuite (au regard de nos attentes).

La Mauny par Excellence Rhum Collection

Les caractéristiques

Degré : 62,8%
Intégration de l’alcool : Excellente
Particularité : Brut de fût et single cask
Nombre de bouteilles : 540
Le mot clé : Amplitude

Le premier nez s’ouvre sur une fraicheur attendue sur ce type de rhum, un coté végétal où le jus de canne est bien mis en valeur. Le nez est complexe, les arômes sont fondus, mais on y décèle néanmoins des notes de cacao, thé noir, de piment et une belle vanille qui prend toute sa place à l’aération.
En bouche c’est ample, belle concentration, le boisé est bien dosé, le tabac est présent, tout comme les épices. L’ensemble est harmonieux et agréable.
La finale est un peu plus longue que sur le Chantal Comte, avec le tabac et les épices.

Encore un joli rhum, avec une légère déception sur le nez, même si l’ensemble est bien fait.

Conclusion

Finalement, et c’est assez logique, on retrouve deux rhums sur les mêmes profils mais avec un équilibre différent. Si l’Arbre du voyageur est assez surprenant de maturité, la sélection d’Excellence Rhum offre une bouche ample et agréable.
Le nez de l’Arbre avec la bouche et la finale de l’Excellence aurait permis de monter un peu plus haut :
15/20 pour ces deux rhums.

Juste un petit mot pour conclure : nous considérons que le travail d’un embouteilleur indépendant est de sortir des sentiers battus en proposant des expressions très particulières. Ici, les rhums sont indéniablement bons, mais relativement chers, et finalement assez classiques.

Note réalisée par Pierre et Simon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *