Skip to main content

Pas besoin d’une longue introduction pour présenter en Hampden : la distillerie jamaïcaine a le vent en poupe et ses embouteillages s’arrachent, aussi bien les sorties officielles que chez les IB, Velier en tête (mais pas que…).
Nous revenons ici sur 4 sorties d’hier et d’aujourd’hui, avec un petit voyage entre les solvants et les fruits exotiques.

Plantation 2002 HJF

Degré : 70,3%
Intégration de l’alcool : Excellente
Age : 17 ans tropical et 2 ans continental
Millésime : 2002
Nombre de cols : 334
Vieillissement : ex-bourbon et ex-cognac
Particularité : single cask et brut de fût
Mark : HJF
Fiche Rum-X  et Wikirum

Une fois n’est pas coutume, Plantation nous propose un Hampden, et pas n’importe lequel ! Il est rare de voir du Hampden chez Plantation, qui nous avait habitué à embouteiller du Clarendon ou du Long Pond : en effet, depuis le rachat de WIRD, Maison Ferrand possède 30% dans National Rum of Jamaica qui possède les deux distilleries.

Le nez, et alors que l’on s’attend à être emporté par le fort degré alcoolique, se révèle étonnement chaleureux. Celui-ci est très concentré, derrière des solvants relativement discrets, les fruits (datte, abricot) sont cuits, confits, collants. Une pointe d’olive est présente, dans un premier temps, puis s’estompe à l’aération en laissant la place à des notes d’épices douces (cannelle) et de cassonade. Ce nez évolue vers quelque chose de “Long Pondesque” avec du caoutchouc brulé, voir du goudron, ce qui lui donne une belle complexité.
L’attaque en bouche ressemble à la fin du nez (très empyreumatique) puisqu’on retrouve le caoutchouc brulé (celui de Long Pond, souvenez-vous). Ensuite les fruits exotiques (banane, ananas, mangue) très mures et très cuits nous rappelle qu’on est chez Hampden, dans un profil pour le reste relativement atypique. Le boisé discret du nez prend plus de place et porte une amertume loin d’être désagréable, puis évolue vers des notes plus médicinales. La fin de bouche contrebalance l’amertume du bois avec une belle sucrosité et le retour de la canne à sucre avant une longue finale sur des notes de caramel brulé.

On notera que les 70,3%, assez effrayant sur le papier, sont parfaitement intégrés et au service du rhum. Ce Hampden exubérant sur le papier est finalement assez sage et sombre dans le verre. C’est une belle réussite.
Pour conclure, un petit mot sur le prix de sortie : 165€. Et, vu l’âge et la hype autour d’Hampden, c’est un super prix, bien en dessous des produits similaires.
Notre note : 16/20

 

Swell de Spirit HPDN H

Degré : 67,2%
Intégration de l’alcool : Très bonne
Age : 10 ans dont 7 ans de vieillissement tropical
Millésime : 2011
Nombre de cols : 324
Vieillissement : ex-bourbon et ex-cognac
Particularité : brut de fût
Mark : <>H (entre 900 à 1000 g/hlap en esters)
Fiche Rum-X

Swell de Spirit, nouveau venu français dans le vaste monde des embouteilleurs indépendants, frappe fort d’entrée avec sa série « Wonders of the world ». Celle-ci nous promet « une variété de bouteilles de rhum, de whisky, d’armagnac et de cognac en éditions limitées et de qualité brut de fût sélectionnés auprès de distilleries du monde entier”. La sélection qui nous intéresse est un <>H vendu à moins de 100€.

Au nez, nous sommes chez Hampden, aucun doute. Il est assez exubérant puisque les solvants, et le vernis, nous accueillent avec beaucoup de fougue. On devine, derrière ce voile assez puissant, des fruits exotiques (banane ananas), mais ils ont du mal à percer. Quelques notes d’olive verte permettent d’embrayer de nouveau sur des notes empyreumatiques et huileuses.
Alors que le nez nous à laissé sur notre faim, la bouche nous surprend par sa chaleur et son opulence. La texture est épaisse et soyeuse. On retrouve la gourmandise qui nous plait chez Hampden et qui nous rappelle le fameux HGML. Des notes à la fois fruitées et pâtissières qui nous font penser à un gâteau antillais à l’ananas, de la banane plantain, de la vanille…  Un bel équilibre avec un bois assez discret, sur le tabac.
Les notes finales nous ramènent vers une petite amertume bienvenue (chocolat noir 100%).

Si le nez était assez monocorde avec des solvants qui ne plairont pas à tout le monde, la bouche, elle, est grasse et opulente, chargée de fruits exotiques. Ce premier Hampden chez Swell de spirit est une réussite qui en appelle d’autre (et qui promettent de s’arracher, l’embouteilleur étant déjà sous le feu des projecteurs).
Notre note : 15,5/20

Habitation Velier Blend HLCF/LROK

Degré : 60%
Intégration de l’alcool : Excellente
Age : 6 ans de vieillissement tropical
Nombre de cols : 243
Vieillissement : ex-bourbon
Particularité : seul blend de la gamme Habitation Velier
Fiche Rum-X

On retrouve un des premiers Hampden de la gamme habitation Velier, sorti pour les 60 ans de la Maison du Whisky en 2016. Alors que le reste de la gamme nous propose d’explorer à chaque fois un mark différent, celui-ci est un blend de l’exubérant HLCF assagit par du LROK. Le tout est réduit à 60%.
Devenu une petite licorne par la force du temps et des modes, il est maintenant difficile de mettre la main dessus à tarif raisonnable. L’occasion est belle de remercier les cavistes indépendants qui ne jouent pas le jeu de la spéculation, et qui savent proposer des bouteilles rares, à prix raisonnable, à leurs clients passionnés. Pour rappel ce rhum est sorti en 2016 à 85€.
Nous avons donc mis la main récemment sur une des ces quilles et nous ne nous sommes pas fait prier pour rapidement l’ouvrir, et la partager.

Le premier nez nous accueille avec des solvant typiques de la distillerie, mais ceux-ci se dissipent vite pour faire place à un nez soyeux d’une grande douceur. On retrouve une belle banane et de l’olive, le duo classique d’Hampden, mais le tout est très fondu. Le nez évolue ensuite vers un profil plus pâtissier, tout en douceur, avec des notes de bois ciré, de miel et de frangipane. L’ensemble est d’une gourmandise folle, on est en face d’un nez qu’on pourrait sentir très longtemps.
La bouche est plus vive. L’attaque est franche sur des notes florales et épicées. On revient ensuite sur beaucoup de douceur mais le profil est plus étonnant. On distingue des notes d’olive, de saumure et quelques fruits du verger. Mais le profil reste résolument végétal, herbacé et miellé. En fin de parcours, le boisé apporte avec lui des notes de tabac, de vanille et de cacao.

Un beau travail de blend de la part de Velier. L’équilibre entre l’exubérance du HLCF et la sagesse du LROK est bien trouvé. Nous mettons une mention spéciale pour le nez, qui est assez merveilleux.
Notre note : 16/20

 

Hampden 2010 <>H Velier

Degré : 62%
Intégration de l’alcool : Excellente
Age : 7 ans en vieillissement tropical
Millésime : 2010
Nombre de cols : 1659
Vieillissement : ex-bourbon
Particularité : brut de fût
Mark : <>H (affichant un taux d’esters entre 900 et 1000g/hlap)
Fiche Rum-X  et Wikirum

Ce Hampden H à longtemps fait figure pour nous de référence absolue. Sorti pour les 70 ans de Velier, dans la gamme Warren Khong, entouré d’un Sainte Lucie devenu introuvable, d’un Bielle légendaire mais aussi d’un Mount Gilboa et d’un Chamarel qui n’auront pas connu le même succès.
Depuis notre première rencontre avec ce jus il y a quelques années notre expérience Hampden s’est étoffé. L’occasion était trop belle pour être ignorée d’ouvrir une nouvelle bouteille afin de voir si ce <>H est toujours à la hauteur.

Le nez est d’une intensité remarquable avec un ananas très présent, mûr, juteux et sucré. Les solvants sont aussi de la partie, ils soutiennent l’ensemble mais sans jamais s’imposer. Le rhum évolue vers un profil pâtissier où l’amande bien grasse joue un rôle central. On retrouve des notes de pain grillé, de frangipane, de cassonade, de vanille, de fruits trop mûrs… Chacun des arômes est à la fois présent et fondu, comme imbriqué dans l’ensemble, ce qui donne l’impression de découvrir quelques choses de nouveau chaque fois que l’on approche le verre.
En bouche, la première chose qui marque c’est la texture. Le jus est épais, il emplit le palais et laisse une sensation poussiéreuse sur la langue.  Pour les arômes, on retrouve le même profil qu’au nez avec un ananas séduisant et des notes pâtissières remarquables mais aussi une belle présence d’épices (piment). La concentration est insensée mais sans jamais tomber dans l’écœurement. Le bois apporte une petite amertume, structure le rhum et lui donne de la complexité et de l’élégance avec une longueur infini.

Un Hampden qui réussit à être à la fois exubérant et complexe, funky et équilibré. Il reste pour nous, années après années, sorties après sorties, tout en haut de la hiérarchie… Tout juste talonné par le HGML !
Notre note : 17,5/20

Un magnifique rhum

Conclusion

Superbe dégustation ici, avec des rhums très réussis. Une mention pour ce <>H Warren Kong, qui s’en sort toujours aussi bien, malgré les concurrents. On notera enfin que nos deux Hampden préférés sont des 2010, sortis à 62% tous les deux.

Commentez cet article