Skip to main content

Tout est parti d’une question, une simple question : “peut-on considérer l’Habitation Velier comme un embouteilleur lambda ?”. Les réponses étaient variées, allant du “Oui, c’est la gamme accessible de Velier” au “Bah non, y a un nom quand même” ; nous avons donc décidé de nous pencher sur la question. Mais il est toujours difficile d’y répondre tout en étant le plus objectif possible (note : nous pensons que l’objectivité totale est totalement impossible). Nous avons donc décidé d’utiliser les données de l’application RumX, et nous remercions chaleureusement Oliver, son créateur, pour son aide à la rédaction de cet article. Pour rappel, la gamme Habitation Velier est issue de la mise en commun de l’expertise Velier et de la puissance de la distribution de LMDW.

C’est quoi RumX ?

RumX, anciennement Rum Tasting Notes, est une application mobile (accompagnée d’un “site-vitrine”) dédiée au rhum. Les fonctionnalités sont les suivantes :

  • Base de données des rhums (12 111 à l’heure actuelle)
  • Possibilité de faire des notes de dégustation
  • Création de sa cave en ligne
  • Plateforme de référencement des sites de vente, et d’évolution des prix
  • Des outils de recommandations personnalisées
  • Des splits directement sur l’application
  • Un forum

Nous utilisons l’application quasi-exclusivement pour les deux premières fonctionnalités de la liste ci-dessus, qui sont vraiment très utiles. Nous sommes partenaires de l’application depuis de nombreux mois maintenant, et vous pouvez retrouver les liens vers nos articles directement sur les fiches des rhums concernés.

Comment nous avons utilisé les données RumX ?

Oliver nous a envoyé un fichier Excel avec les données sur toutes les sorties de l’Habitation Velier référencées dans l’application : nom du rhum, distillerie, pays d’origine, année de sortie, nombre de notes et note moyenne. Nous avons exclu les rhums avec moi de cinq critiques, ce qui nous a semblé être la barre basse la plus crédible afin d’éviter les sorties trop limitées. Le résultat est donc que nous allons analyser la gamme à travers de 30 références, que vous retrouverez en partie dans l’analyse ci-dessous. A propos des notes sur 100 (quoi, vous n’avez pas vu notre live avec Serge Valentin et Laurent Cuvier sur le sujet ?) nous considérons qu’il existe quatre segments dans ce barème :

  • En-dessous de 80 : les rhums sont vraiment moyens
  • Entre 80 et 85 : le ventre mou, des rhums pas mauvais mais assez peu intéressants
  • De 85 à 90 : les bons rhums
  • Au-dessus de 90 : les excellents rhums

Cette répartition est issue de notre analyse, qui peut-être débattue, mais qui se vérifie souvent lors de nos discussions avec les amateurs que nous croisons.

Alors, déjà, quelles sont les meilleurs sorties de l’Habitation Velier ?

Le premier constat est assez clair lorsque nous avons reçu les chiffres : c’est de Jamaïque que viennent tous les meilleurs embouteillages. En effet, les sept rhums qui ont une note supérieure, ou égale, à 87 viennent de l’île caribéenne. Dans le détail, trois des quatre meilleurs rhums embouteillés par l’Habitation Velier sont des Hampden, avec le HGML/C<>H/HCLF (tous des 2010, avec des notes respectives de 92-91-90) et un Long Pond, le TECA 2005 à 90 également. Si on pousse aux rhums entre 87 et 89 on trouve deux autres Hampden, un Worthy Park et un Monymusk.
A propos des années de sorties, il a une seule tendance lourde ici, avec quatre sorties en 2019 (dont le HGML et le TECA). L’âge moyen de ces meilleurs Jamaïcains est de 9 ans.

Les bons rhums de la gamme

On trouve 18 rhums qui ont une note entre 80 et 85. Il y a neuf Jamaïcains, cinq Barbade, un Réunion, un Afrique du Sud, un Guadeloupe, un Guyana. On retrouve par exemple le Forsyths WPM 2006 (rhum de l’HV qui a été le plus noté sur l’application avec 72 notes) ou le <>H 2016 (le Hampden de 2021) qui n’a pas eu le même succès que ses ainés. Le Mhoba 2017 de 4 ans n’a pas vraiment séduit les foules, avec une moyenne de 85, tout comme le Muller (Rhum rhum à 59%) qui a une note assez basse, et surprenante, de 83. Enfin, les Barbades de la gamme ont une note moyenne de 81,4, ce qui est assez bas.

Les rhums les moins appréciés

On arrive ici sur les quatre derniers rhums de notre classement. Les deux Privateer et les deux Tamakama ont donc des notes inférieures à 80. Les deux vieux ont une note moyenne de 77, tandis que le blanc Tamakama a une moyenne à 74 et seulement 71 pour le blanc américain. Ces quatre rhums ont été mis sur le marché en 2020 et 2021, et ont, selon nous, été ajoutés pour ouvrir un peu l’horizon des destinations de la gamme. Cela ne semble pas avoir été un très grand succès selon la communauté RumX.

Que retenir de cette analyse data ?

On serait tenté de commencer par dire que l’expertise de l’Habitation Velier se situe dans la sélection des rhums jamaïcains. On serait tenté de continuer en disant que les sélections “exotiques” n’ont pas du tout rencontré leur public. Mais il faut nuancer tout cela, en rappelant que cette vision basée (presque exclusivement) sur les notes de l’application ne correspond pas à une vision totalement exhaustive des amateurs. Néanmoins, cela donne une idée assez précise de l’avis des amateurs de rhums.
En conclusion, la note moyenne des rhums de l’Habitation Velier est de 83,4 (avec une médiane à 84) avec 39 dégustations par rhums en moyenne. Il s’agit d’une note relativement moyenne, ce qui semble valider notre questionnement initial sur le positionnement intermédiaire de l’Habitation Velier sur l’échiquier des embouteilleurs indépendants. Il faut noter que les prix sont, souvent, corrects.
Nous sommes juste un peu inquiets pour les trois nouveaux rhums blancs (Guadeloupe, Haïti et Barbade) qui ont un prix de sortie entre 75 et 99€… Quand on se souvient que le HGML est sorti à 120€ en France, on espère que les sélections seront au niveau !

Commentez cet article